mercredi 26 août 2015

Walking Dead (tomes 1-20) - Robert KIRKMAN & Charlie ADLARD

Titre : Walking Dead
Titre original : The Walking Dead
Auteur : Robert Kirkman et Charlie Adlard
Édition : Delcourt
Nombre de tomes : 24 parus
Date de parution : 2005
Genre : BD
Décor : USA
Lu en : Août 2015

8/10

Quatrième de couverture : Le monde a changé... Rick Grimes se réveille après un long coma, mais le monde a changé. La quasi totalité de l'humanité a disparu. Enfin, pas tout à fait. A la place, des zombies pullulent... Rick, seul, part alors à la recherche de sa femme, Lori et de son fils, Carl. Il arrivera bientôt à trouver une communauté pour l'accueillir et qui fera très vite de lui, un ex-flic, leur chef. Nous suivrons dès lors l'évolution de Rick, de cette communauté, ses joies et ses peines, ses victoires et ses défaites, dans ce nouveau monde où la mort est à chaque tournant.

Mon avis : Je viens de me lancer dans la lecture du premier tome de Walking Dead, parce que j'aime bien la série (sans plus), mais je la trouve un peu nunuche parfois. À de nombreuses reprises, j'ai envie de hurler sur les personnages qui sont trop bêtes pour se laisser piéger 50 fois de la même façon. Un ami m'a conseillé de lire la BD, qui selon lui a un rythme nettement plus soutenu et une histoire également plus réaliste que dans la série. Je me suis laissé tenter, sans trop savoir à quoi m'attendre.

Tome 1 :

Déjà, grosse surprise : les dessins sont en noir et blanc. Je ne m'attendais pas à cela, surtout pour une saga dont on sait que le sang sera à l'honneur... Mais l'effet est très bien pensé, au final, notre imagination prend le relais pour remplir la page de sang, d'horreurs et de monstres à la chair en décomposition. En plus, je trouve que les dessins sont vraiment beaux, les personnages semblent réels et on perçoit immédiatement leurs émotions ou états d'esprit. Je note ici que Shane (que je ne supporte pas dans la série télé) m'a paru beaucoup plus humain, j'ai l'impression de comprendre sa tristesse et son désarroi, parce que j'arrive lire ce qu'il ressent au travers du dessin. Belle surprise.

Au niveau de l'histoire, je me rends compte que la série suit assez fidèlement ce qui se passe dans un premier tome, mais j'ai nettement plus apprécié le rythme de la BD : je ne me suis pas ennuyée un seul instant et j'ai tout lu d'une traite, alors qu'en regardant la série, je finis toujours par faire quelque chose en parallèle. Je fais mon ménage, j'ai même le temps de changer de pièce que parfois il ne s'est rien passé... Et soudain, dans les 5 dernières minutes, PAF, des zombies partout, grrr, grrr et ça finit sur un gros cliffhanger.

Honnêtement, je pensais lire en travers le premier tome pour dire à mon ami que j'avais suivi son conseil, mais sans plus. Étonnamment, je crois que ce ne sera pas le cas, parce que j'ai été complètement emportée par le rythme soutenu de la BD, ainsi que par les dessins qui ne me laissent pas insensibles, contrairement à de nombreuses autres BDs. En plus on me dit que la suite réserve bien des surprises à notre équipe de bras cassés survivants, et je me réjouis d'avance de découvrir tout ça, parce que je sens que ça peut me plaire, surtout si c'est moins édulcoré et niais que dans la série télé.

En résumé : une belle découverte d'une BD qui, au premier abord, risquait de ne pas m'emballer, et qui pourtant me plaît bien pour l'instant et ne me laisse pas insensible.

Tir groupé sur les tomes 2-20 : (Yes, that escalated quickly...)

Comme vous pouvez le voir, j'ai bien avancé dans cette série. Je dois dire que malgré tout, les histoires se ressemblent beaucoup d'un tome à l'autre et je ne vois pas vraiment l'intérêt de donner un avis tome par tome (surtout vu la rapidité à laquelle les personnages sont tués ou blessés, il est difficile de cacher ce genre d'informations dans des avis tome par tome).

Donc ça parle toujours de zombies, mais grosse surprise, à partir du tome 2, les dessins sont subitement devenus moins détaillés et nettement plus moches. C'est vraiment dommage, parce que j'aimais bien. (Apparemment le plus doué des deux dessinateurs n'a plus travaillé à partir du tome 2.) Je ne sais pas s'il revient par la suite ou si je me suis juste habituée au style, mais je trouve les dessins de mieux en mieux à partir du tome 18 (je ne sais plus exactement).

Le rythme des tomes ne ralentit jamais, ou juste un peu, pour repartir de plus belle quelques pages après. Autant dire que notre équipe de survivants en voit de toutes les couleurs... les pauvres ! Quel sadisme de les faire souffrir à ce point-là, nettement plus que dans la série télévisée ! Mais au moins, je ne m'ennuie pas, parce que je suis très souvent surprise par un élément nouveau (et horrible). D'ailleurs, autant le dire tout de suite, évitez de lire le tome 17 juste avant d'aller dormir... Ce n'est VRAIMENT pas une bonne idée.

Plus on avance et plus on se rend compte que la menace ne vient pas que des zombies, mais également des autres survivants, qui sont devenus de vrais sauvages. Certains font froid dans le dos. D'ailleurs, par moments, ça va un peu trop loin pour moi, je me suis un peu lassée en lisant les tomes 17 à 20 (et probablement la suite)... Tout tourne autour d'un seul événement et d'un seul personnage et je trouve que ça vient casser le rythme. Et en faire des caisses juste pour en faire des caisses, je trouve que ça va quelques pages, mais ça devient vite lourd ! (Grossièreté du personnage, violence... C'est un peu exagéré !)

Même si j'aime bien que l'on me rappelle que l'homme est aussi une menace pour l'homme et non que les morts-vivants, je préfère tout de même quand l'histoire tourne autour de la survie qu'autour d'une sorte de guerre. Par contre, quand ils en viennent à combattre les zombies, des dizaines de fois je n'ai pu m'empêcher de les prendre pour des abrutis. Vous êtes six et vous voulez vérifier que la maison est déserte afin de pouvoir dormir paisiblement dedans ? Mais vous avez raison, faites trois groupes de deux, ce sera nettement plus rapide. (Ils le disent en plus que ce sera plus rapide !) Non mais les gars... Je crois que le temps justement, c'est un peu tout ce qu'il vous reste, par contre, des membres de votre famille et des potes, plus trop, alors on reste groupé, tant pis si ça prend trois fois plus de temps. Donc forcément, autant dire qu'en général l'un des trois groupes se fait bouffer, le bruit attire le deuxième groupe qui se fait sacrément amocher, tout ça pour que le troisième groupe arrive et sauve vaguement ce qui reste à sauver ou alors ils fuient tous pour voir ailleurs s'ils y sont... Je trouve ça vraiment peu crédible, et des passages aussi débiles se passent à de TRÈS nombreuses reprises.

Je vais tout de même poursuivre ma lecture, pour savoir ce qui va arriver à nos chers survivants, mais j'espère retrouver le rythme des premiers tomes, ainsi que la menace zombie ou du moins quelque chose de plus intéressant que ce satané personnage, qui n'apporte pas grand-chose à l'histoire.

Petite note : je n'en sais strictement rien encore pour le moment, mais je me demande si l'un des personnages ne pourrait pas être à l'abri de se transformer en zombie.

Lecture pour : Adultes je pense, du moins pas aux âmes sensibles !

Il y a du bon et du moins bon. J'ai beaucoup aimé les premiers tomes (surtout le premier avec ses dessins soignés).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire