samedi 15 décembre 2018

Les Fragments perdus - Brice MILAN

Titre : Les Fragments perdus (Chronique des Terres d’Eschizath#1)
Auteur : Brice Milan
Édition : Autoédité
Nombre de tomes : 2 pour l’instant
Date de parution : 1er janvier 2016
Nombre de pages : 346
Genre : Fantasy, médiéval
Lu en : 2018

10/10

Quatrième de couverture : L'armée de Morgaste assiège la capitale des Terres d'Eschizath au cœur de l'hiver. Face à cet adversaire implacable, les membres du conseil des Trente décident de dépêcher trois messagers chargés de quérir des renforts auprès du royaume mitoyen des Hisles.
Mais le prince noir, en quête de mystérieux fragments, lance à leur trousse ses troupes de Maraudeurs impitoyables. L'inexpérimenté Alceste, la belle et farouche Oriana et le fidèle garde de l'Ordre, Horst, vont devoir franchir le lac Gelé, traverser la forêt d'Eslhongir et gravir les monts Dunhevar. En chemin, ils s'allieront à Ulva, la Meneuse de loups...


Mon avis :

Alceste, un jeune homme tout ce qu’il y a de plus ordinaire se retrouve à partir à l’aventure à cause d’une malencontreuse soirée. Propulsé au rang de messager, il doit accomplir sa tâche pour tenter de sauver le royaume des attaques du Prince Noir. De péripétie en découverte, le rôle d’Alceste va progressivement changer jusqu’à devenir crucial. Le royaume va-t-il tomber aux mains de l’ennemi ?

Je vais commencer par le point le plus important pour moi : la forme. J’ai beaucoup aimé le choix du vocabulaire, les phrases recherchées et le soin pour articuler le tout. Il faut arrêter de prendre les gens pour des jambons, et c’est agréable d’avoir entre les mains un roman au style travaillé. Il y a même quelques descriptions aux sonorités plutôt poétiques. C’est un gros point positif pour moi !

Je passe maintenant aux personnages, que j’ai trouvé également bien travaillés. Certes, on retrouve, si je puis dire, les « gentils » et les « méchants ». Mais il y a une guerre en cours, donc forcément, deux camps s’affrontent… Je ne vais pas m’étendre sur les caractéristiques de chaque personnage, mais je veux tout de même dire que j’ai adoré voir qu’ils ne sont pas surhumains. Ils ont des défauts, des fêlures, et si l’un d’eux se blesse, il ne se remet pas en quatre lignes. Au final, on commence à tous les apprécier, même ceux que l’on ne devrait pas…

Je ne vais pas en dire beaucoup plus, le but est d’avoir des surprises, tout de même ! Mais sachez que petit à petit, le roman bascule de plus en plus dans la fantasy. On passe d’un groupe de personnages à l’autre. L’histoire se construit progressivement à partir d’un kaléidoscope de points de vue.

Les révélations sont surprenantes, l’univers médiéval-fantasy est très bien géré, les scènes de guerre sont bien décrites… En somme, un bon roman qui passe très bien !


Un bon roman fantasy bien travaillé aux multiples actions et rebondissements. Je recommande, que vous connaissiez ou non ce genre littéraire.

1 commentaire:

  1. Une chronique qui fait chaud au coeur, Sandra, et me donne envie de terminer le troisième tome de cette saga.

    RépondreSupprimer