samedi 31 octobre 2015

L'Autre (trilogie) - Pierre BOTTERO

Titre : Le Souffle de la Hyène (#1)
Auteur : Pierre Bottero
Édition : Pocket
Nombre de tomes : 3
Date de parution : 2006
Nombre de pages : 331
Genre : Fantastique, jeunesse
Décor : France, Maroc
Lu en : Octobre 2015

9/10

Quatrième de couverture : Natan est un sportif surdoué, membre d’une étrange famille. Shaé possède, tapie au fond d’elle-même, une Chose qu’elle ne maîtrise pas. Les deux adolescents sont séparés par des kilomètres, mais lorsqu’ils se rencontrent, ils se découvrent un héritage commun fascinant et dangereux. Suffira-t-il à combattre l’Autre, terrifiante incarnation du Mal ? Aventure, émotions et sentiments, personnages inoubliables... La trilogie de L’Autre, comme celle du Pacte des Marchombres et les Âmes croisées, ravit et emporte le lecteur.

Mon avis : J’ai découvert il y a peu les trois trilogies de Pierre Bottero autour de Gwendalavir (La Quête d’Ewilan, Les Mondes d’Ewilan et Le Pacte des Marchombres). J’avais beaucoup aimé la plume de l’auteur qui est très agréable et qui se lit vraiment toute seule, sans pour autant être simpliste.

Je me suis lancée il y a peu dans le premier tome de L’Autre, (grâce à Aurélie qui m’a motivée en se lançant également dans cette lecture). J’ai été ravie de retrouver le style de l’auteur, toujours aussi agréable et relativement direct.

Dans cette nouvelle trilogie, on rencontre Natan, un jeune garçon surdoué en sport et Shaé, une jeune fille qui porte un terrible secret. Passés les clichés du jeune surdoué qui se lie d’amitié avec la pauvre fille abandonnée de tous et incroyablement désagréable envers tous ceux qui l’approche car elle ne comprend pas ce qui se passe en elle, on découvre un nouveau monde riche et travaillé qui apporte son lot de surprises.

Malheureusement, je ne peux pas en dire beaucoup sur ce tome, parce qu’en réalité, il sert principalement d’introduction à cette trilogie, mais comme à son habitude, Bottero a su planter efficacement le décor et a ainsi réussi à me donner envie de continuer. Des questions, des secrets, des histoires ancestrales, des trahisons familiales, des créatures hors du commun, voilà de quoi commencer une nouvelle trilogie prometteuse, malgré quelques clichés un peu trop présents et quelques raccourcis un peu faciles (je pense notamment à l’élément déclencheur qui place Natan sur sa voie... Pouf, c’est comme ça et il suit sa destinée sans trop se poser de questions, moyennement crédible vu ce qu’il vient de vivre...)

Dans l’ensemble, je me réjouis de lire la suite et j’espère que, comme pour ses autres sagas, l’auteur saura petit à petit faire évoluer les personnages pour les rendre plus attachants et dévoiler une histoire bien ficelée et travaillée.

Lecture pour : Tous, une saga jeunesse facile d’accès et très vite lu (en tout cas le tome 1).

Sympa, même s'il y a beaucoup (beaucoup trop !) de clichés...


༺ ༺ ༺  ༺ ༺    ༻ ༻ ༻ ༻ ༻


Titre : Le Maître des Tempêtes (#2)
Auteur : Pierre Bottero
Date de parution : 2007
Nombre de pages : 358
Décor : France, Réunion, Maroc
Lu en : Octobre 2015

4/10

Quatrième de couverture : Natan et Shaé sont venus à bout d’une partie des forces du Mal. Mais il en reste deux à vaincre, et ils doivent en découdre avec le Maître des tempêtes, qui sème la désolation par des catastrophes naturelles. Leur rencontre avec un Guide aveugle, Emiliano, les conduit à se séparer. Natan rejoint sa Famille et tombe dans le piège tendu par sa cousine. Seul, il est condamné. Aventure, émotions et sentiments, personnages inoubliables... La trilogie de L’Autre, comme celle du Pacte des Marchombres et les Âmes croisées, ravit et emporte le lecteur.

Mon avis : C'est avec un grand plaisir que je me suis lancée dans ce deuxième tome. Je dois dire que j'ai beaucoup aimé le début, dans la maison, les alentours... en apprenant un peu plus sur les Familles et les fameuses portes. Super.

J'ai également apprécié la suite des événements, le fameux Maître des tempêtes fait son apparition et tourmente le monde entier. Retournements de situation, nouveaux personnages, tromperies... on a notre lot d'action dans ce tome.

Je vais essayer de ne pas en dire trop, ça serait dommage. En plus, comme pour le premier tome, il se lit tout seul, c'est très agréable.

Par contre cette fin... Je ne m'attendais vraiment pas à cela. On avait pourtant tous les éléments pour une fin géniale. Quelle déception. J'avais l'impression de voir un de ces vieux cartoon qui traîne en longueur, avec tous les clichés qui vont avec sur l'amitié et l'importance pour le méchant de raconter par le menu son terrible plan pendant que les autres l'observe sans broncher. Une affrontement final ridicule au possible, aux clichés tellement nombreux que j'ai fini par arrêter d'y faire attention, une scène qui selon moins décrédibilise presque tout le tome, quel dommage. (Heureusement, en y repensant, je me suis rappelé avoir adoré le début, mais si je n'avais pas pris le temps d'y penser en rédigeant mon avis, j'aurais dit simplement que je n'avais pas aimé ce tome, juste à cause de son affrontement final.)

Je me réjouis quand même de lire le tome 3, qui semble prometteur, j'espère qu'il saura me faire oublier l'inutilité de l'affrontement contre Onjü...

Quelle déception, que de clichés et une fin RI-DI-CULE !


༺ ༺ ༺  ༺ ༺    ༻ ༻ ༻ ༻ ༻


Titre : La Huitième Porte (#3)
Auteur : Pierre Bottero
Date de parution : 2007
Nombre de pages : 380
Décor : France (Marseille, Paris), Maroc, Cameroun (Yaoundé)
Lu en : Octobre 2015

3/10

Quatrième de couverture : Huit ans ont passé. L’Autre a gagné. Partout la liberté cède à la violence, les hommes ploient sous le joug d'Eqkter et de ses créatures maléfiques. Pourtant une lueur d'espoir subsiste : le sang des sept Familles n'est pas tari. Les antiques pouvoirs vibrent toujours dans les veines d'Elio, un jeune garçon qui coule une existence paisible dans un village du Haut-Atlas ? Aventure, émotions et sentiments, personnages inoubliables... La trilogie de L’Autre, comme celle du Pacte des Marchombres et les Âmes croisées, ravit et emporte le lecteur

Mon avis : Que dire avec ce nouveau tome sinon que ça ne va pas en s'améliorant... Après un premier tome qui m'avait emballée, le 2 m'avait déçue progressivement et ce tome 3 a réussi à continuer sur cette lancée. Déjà, il y a beaucoup trop souvent des phrases du genre "il y arriva in extremis", "à une seconde près il n'aurait pas réussi", "quel heureux hasard" ou des phrases qui nous font vite comprendre que les événements sont à la limite du possible et ça en devient vraiment ridicule très vite.

Tout est téléphoné, tout arrive comme par hasard au bon moment au bon endroit... Il n'y a aucun suspense, la façon de détruire les ennemis est de plus en plus risible (pourtant après l'affrontement du tome 2 je ne pensais pas qu'on arriverait à faire pire; et bien si !)... Bref, une déception incroyable.

Heureusement qu'il y a quelques petits clins d’œil à l'univers d'Ewilan, c'est tout mimi, mais ça ne rattrape clairement pas tout. Et une question en passant, est-ce vraiment nécessaire d'avoir des héros aux pouvoirs incroyables de 9 ans ? N'aurait-il pas pu avoir quelques années de plus juste pour rendre le truc un tant soit peu crédible ? Je ne sais plus exactement ce que je faisais à 9 ans, mais il y a de fortes chances que j'étais en train de jouer à Pokemon dans la cours de récré en me curant le nez en attendant que la place sur la balançoire se libère. Je sais que les plus jeunes qui liront ce livre s'identifieront plus facilement au héros, mais quand même, on aurait pu facilement lui rajouter deux ans... Pourquoi sinon Bottero passerait la moitié du temps à préciser qu'il paraissait beaucoup plus âgé qu'il ne l'est en réalité si ce n'est de se justifier de l'âge de son personnage qui est assez ridicule. Je crois justement que c'est ça qui m'a le plus dérangée, si on le dit une fois et qu'on passe à autre chose, on ne s'attache plus à l'âge du personnage, mais là, on y a droit beaucoup trop régulièrement à mon goût.

Accessoirement, j'ai détesté l'univers futuriste décadent dépeint dans ce tome. En plus que ça semble complètement aberrant que tout ait changé en moins de 15 ans... En gros, il y a quelques bonnes idées pour apprécier la saga, mais le tout n'est pas aussi bien ficelé que les autres sagas de Bottero et est des plus décevant.

Je ne vais pas dire que je regrette d'avoir lu cette saga, mais je n'aurais pas perdu grand-chose à ne pas la lire. Donc si vous voulez vous lancer dans les écrits de Bottero, s'il vous plaît, ne commencez pas par cette saga qui n'est absolument pas représentative de son talent.

Une dernière chose, j'ai éclaté de rire en lisant le petit appendice à la fin du livre qui nous en apprend plus sur les familles, juste parce qu'il commence par quelques lignes disant que les feuillets retranscrits ci-après viennent de temps immémoriaux qui auraient pu aider à mieux comprendre le fonctionnement des familles... Sauf qu'à la fin, le livret en question nous parle du XXIè siècle, j'avoue avoir eu de la peine à comprendre comment c'était temporellement possible. Hahaha

Pas une grande réussite, on peut sans problème passer à côté, dommage.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire