dimanche 11 octobre 2015

Gataca (S/H#4) - Franck THILLIEZ

Titre : [GATACA]
Auteur : Franck Thilliez
Édition : Fleuve Noir
Date de parution : 2011
Nombre de pages : 509
Genre : Policier
Décor : France/ Brésil
Lu en : Novembre 2014

7/10

Vers Atomka [tome suivant]
Vers Le Syndrome E [tome précédent] 

Quatrième de couverture : Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l'homme de Cro-Magnon ?

Alors que Lucie Hennebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l'ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe. A nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l'extinction.

Bienvenue à GATACA...

Mon avis : Alors, autant le dire tout de suite, Franck Thilliez, je l'adore ! Sa façon d'écrire, le suspens qui monte petit à petit, des enquêtes époustouflantes où se mêlent faits scientifiques incroyables mais pourtant réels à une petite pointe de fiction pour que l'histoire puisse s'écrire, c'est toujours un pur plaisir que de lire ses fantastiques thrillers !

Pour remettre un peu d'ordre dans l'ordre à suivre pour apprécier le plus possible les livres : deux livres sont consacrés à Hennebelle à savoir La Chambre des Morts puis La Mémoire Fantôme et deux livres qui présentent Sharko avec Train d'Enfer pour Ange Rouge puis Deuils de Miel. Il est important de lire le premier avant le deuxième (logique) mais il est possible de commencer par la paire de livre que vous préférez. Ensuite, les deux personnages se rencontrent pour une première enquête dans Le Syndrome E, nous les retrouvons ensuite ici dans Gataca, puis dans Atomka et pour finir (pour l'instant du moins) dans Angor. La vie de nos deux héros sont tellement tumultueuses qu'il vaut mieux lire les livres dans l'ordre si on ne veut pas en perdre la moindre miette ! =)

Bon, jusqu'à maintenant, j'ai eu le même sentiment en finissant mes lectures : des sujets scientifiques relativement complexes et peu connus, qui, sous la plume de Thilliez, se comprennent très bien et viennent donner un relief très appréciable à la lecture. Toutefois, Gataca m'a moins convaincu que les 5 livres précédents... Une chercheuse, qui menait des recherches très importantes sur un possible lien entre le fait d'être gaucher et la violence est retrouvée morte près d'un singe. Au départ, j'avais adoré cette intrigue avec le singe, mais j'ai été très déçue de voir que ce passage finit un peu en queue de poisson. De plus, une partie des éléments de l'enquête d'un point de vue scientifique m'a paru étrange. Par exemple, la jeune fille dit avoir commencé ses recherches parce qu'elle s'était rendue compte, en tant qu'escrimeuse gauchère, qu'elle tirait lors des grands matches contre des gauchers également, ce qui lui semblait étrange, vu que les gauchers représentent qu'un dixième de la population mondiale. Alors bon, manque de chance, je suis également une escrimeuse gauchère et il se trouve qu'il est plus que connu que les gauchers ont un avantage non négligeable dans ce sport (les droitiers étant plus nombreux, ils n'ont pas l'habitude de tirer contre des gauchers) et en haut niveau, on retrouve un grand nombre de tireurs gauchers. Ce fait n'est pas connu que depuis quelques temps, même au Moyen âge, certains rois avaient fait construire des escaliers en colimaçon tournant dans le sens où seuls les fausses-pattes (j'adore ce mot ! ^^ Gauchers donc) pouvaient sortir correctement leurs lames. Cet avantage est connu depuis des siècles et je trouve donc très étonnant que Thilliez ait "créé" la nouveauté de ces recherches. Je peux même vous dire que les gauchers ont une connexion avec le cerveau en ce qui concerne les réflexes qui se fait plus rapidement que pour les droitiers, ce qui leur confèrent un autre avantage instinctif. Et il ne parle jamais de ce deuxième aspect, qui pourtant pourrait être intéressant et amener de l'eau au moulin dans sa quête de lien entre la latéralité et la violence (ben oui, réflexe, instinct... Après tout, c'est très animal tout ça !) Il y a quelques autres exemples qui m'ont gênée, par exemple lorsque Hennebelle est contente d'avoir découvert du lourd sur un homme-clé dans l'histoire, et dit qu'elle espère que personne ne fera facilement un lien X, alors qu'elle a trouvé les informations sur Wikipédia... (?!? Alors là comme ça, je ne vois pas la police ne pas penser à chercher le nom du type qui les intéresse sur Wikipédia, mais bon...)

Bref, on va donc dire que certains éléments m'ont paru très étrange et m'ont laissée un peu froide. Fort heureusement, ce sont pour la plupart des éléments qui servent à construire l'enquête et non l'enquête elle-même, qui est, quant à elle, absolument incroyable, déroutante et qui va sans doute vous faire voyager dans des terres inconnues pour suivre toutes les pistes de Sharko et Hennebelle. L'histoire ne fait qu'être de plus en plus intéressante, les morts se succèdent, les intrigues se multiplient et la vérité qui pointe son nez semble de plus en plus sombre et elle autant vous dire tout de suite, elle l'est ! vous connaissez Thilliez... L'alternance des passages narratifs entre Sharko et Hennebelle fait grandement monter le suspens et j'adore sa façon qu'il a d'entremêler ces deux voix ! Trop souvent dans d'autres livres, je ne m'intéresse qu'à l'un des personnages, espérant que quand vient le tour de l'autre, il se taira vite pour me laisser apprécier la suite de l'histoire du personnage qui m'intéresse, mais avec Thilliez, ce n'est pas comme ça ! A chaque fin de chapitre (et donc de passage narratif) on souhaite en savoir plus sur le personnage du chapitre en question, puis on change d'avis après avoir lu le chapitre suivant, finalement on veut savoir au plus vite la suite de cette histoire-là... Et au final on se retrouve embarqué sans pouvoir s'arrêter dans les deux histoires en parallèle, voulant à tout prix savoir ce qu'il arrive à nos deux héros. Je peux vous dire d'ailleurs que l'histoire personnelle des deux personnages est très bien travaillée et très agréable à suivre au fil des livres, même si une seule chose me vient à l'esprit avec tout ce qu'ils subissent : ils sont vraiment maudits !

Quelques éléments un peu creux voire oubliés... Mais ça reste une lecture sympa dans l'ensemble

Aucun commentaire:

Publier un commentaire