jeudi 31 octobre 2019

L'Ombre du renard (Jemsen#2) - Nicolas FEUZ

Titre : L'Ombre du renard (Jemsen#2)
Auteur : Nicolas Feuz
Édition : Éditions Slatkine
Nombre de tomes : Deux pour le moment
Date de parution : Août 2019
Nombre de pages : 320
Genre : Policier
Décor : Suisse, France
Lu en : Octobre 2019


Action Oui (beaucoup)
Suspense                               Oui                                     
Enquête Oui
Sang  Oui
Horreur Non


10/10

Quatrième de couverture : Le 16 septembre 1943, sur les hauteurs de Bastia, un convoi SS quitte un couvent avec une mystérieuse cargaison. Chargées sur une barge à destination de l’Italie, les caisses finissent englouties au large du cap Corse. La légende du Trésor de Rommel est née. 75 ans plus tard, un lingot frappé de la svastika réapparaît en Suisse. Partie de Neuchâtel, l’intrigue acrobatique de ce roman à tiroirs bouscule le lecteur de la Suisse à la France, entre deux époques sombres, hier, aujourd’hui, sur fond d’occupation nazie et de domination mafieuse. Comme toujours, chez le procureur Feuz, le style est chirurgical, effroyablement efficace. Nicolas Feuz est le procureur du canton de Neuchâtel, en Suisse. L’Ombre du Renard est le deuxième volet de la saison inaugurée avec Le Miroir des âmes autour du procureur Norbert Jemsen, de sa greffière Flavie Keller et de l’inspectrice Tanja Stojkaj.

Mon avis : Après trois semaines de vacances et presque autant de maladie post-vacances (merci le parasite péruvien…), je peux enfin vous partager mon avis sur L’Ombre du renard. Encore un immense merci aux Éditions Slatkine et à l’auteur de m’avoir fait parvenir ce livre, une grande joie, comme toujours !

Dans cet opus, on retrouve les personnages principaux du Miroir des âmes, notamment, le procureur Jemsen. Cette fois, Nicolas Feuz nous entraîne sur la piste d’un trésor en partant d’une enquête pour le moins sanglante. On dit souvent que la vie ne tient qu’à un fil, et l’expression prend tout son sens lorsqu’un premier corps est découvert dans une bien malheureuse posture…

De fil en anguille, les recherches mènent à la piste du trésor de Rommel, une grosse quantité d’or cachée durant la Seconde Guerre mondiale et toujours perdue à ce jour. Les deux histoires semblent être liées, mais comment ?

C’est là que la brillante plume de Nicolas Feuz se déploie pour bâtir une histoire qui tient la route et qui mêle parfaitement un mythe qui remonte à plus d’un demi-siècle (quoique tout semble possible encore au vu de ce que je découvre sur le sujet) et une enquête actuelle.

L’histoire est rapide, nerveuse, d’ailleurs, peut-être un peu trop rapide pour moi, qui aimais bien les quelques temps de répit des premiers ouvrages de l’auteur, mais force est de constater que le tout fonctionne très bien et se dévore avec grand plaisir.

N’hésitez donc pas à glisser un petit morceau de Suisse, d’histoire et de suspense sous votre sapin ! 😉 (Eh oui, c’est bientôt là !)

Meurtres, enquête, aventure, trésor, révélations, un bon moment de lecture en perspective !

1 commentaire:

  1. Bonjour, je voulais vous présenter mon 3ème roman félin « TROPIQUE DU CHAT » (ISBN: 979-10-348-1430-5 / Christine LACROIX), une invitation au voyage sans bouger de chez vous, qui vient de sortir chez Evidence éditions. Il est disponible en broché et en ebook en librairie, chez la boutique évidence ou sur les sites en ligne : https://www.amazon.fr/dp/B084NYFSRL/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1 C’est un voyage exotique sur l’île papillon. Vous y découvrirez les paysages, la faune et la flore de la Guadeloupe avec pour guide Toussaint Louverture, un chat créole. Un road movie antillais qui vous emporte loin de chez vous. En voici le résumé : Toussaint Louverture est un général de cavalerie né en 1743 à Saint-Domingue. En 1791 il posa la première pierre d'une nation noire indépendante en Haïti. Toussaint Louverture c’est aussi le héros de «Tropique du chat». Un «Cat-ribéen» qui raconte son île d’azur et de jade à travers ses yeux de félin. Blanchette est une petite chatte métropolitaine qui vit sa deuxième vie en gris, et rêve de lapis-lazuli et d’émeraudes. Sept mille kilomètres d’océan les séparent. Mais le destin se moque des distances… Un extrait est à lire sur mon blog félin : http://chat-pitre.over-blog.com Colonne en bas à droite, dans « MES ECRITS ». Portez-vous bien. AMICHAT. CHRISTINE LACROIX

    RépondreSupprimer